Complexe antiaérien 9K33 "OSA-AK", Tankmania, ref.35-002, 1/35ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Complexe antiaérien 9K33 "OSA-AK", Tankmania, ref.35-002, 1/35ème

Message  nicolas couderc le Lun 29 Aoû 2011 - 13:08



Le complexe sol-air d'origine soviétique désigné 9K33 "Osa-AK" ("Guêpe" - code OTAN : SA-8 "Gecko") correspond au premier système complet antiaérien entièrement autonome dit "TELAR" (Transporteur, Erecteur, Lanceur, RAdar) comportant donc sur un même véhicule désigné 9P35, une station de détection et un système d'armes comportant des missiles guidés 9M33. La fonction première du 9K33 est la lutte antiaérienne contre tout type d'aéronef à réaction et hélicoptère et ce, quelque soit les conditions météorologiques. Un second véhicule d'accompagnement désigné 9T217 / 9T217B est spécialement désigné pour transporter les missiles supplémentaires. Ces deux véhicules sont produits sur composante non blindée du 6x6 BAZ-5937 qui possède entre autre la particularité d'être également amphibie. Le 9K33 est conçu de telle sorte à être aérotransportable grâce à un système ingénieux d'antennes et de lanceur pouvant s'abaisser sur la superstructure du véhicule, réduisant ainsi le gabarit d'encombrement. Le 9T217 de transport ne comporte qu'une soute bâchée et un bras de manutention permettant de remplacer rapidement (5 minutes par pods) les conteneurs contenant les missiles. Une batterie en ordre de combat comprend normalement quatre 9K33 et deux 9T217.

Le système d'acquisition du 9K33 à pour origine un radar de surveillance maritime réduit pour la circonstance, permettant ainsi et notamment, d'intégrer un dispositif de stabilisation. Le système comprend :
- une antenne de surveillance rotative de forme montée au sommet de la station. Cette antenne opère dans une bande de fréquence dite "H" de 6 à 8 GHz. Elle autorise en outre une portée de détection de 30 km.
- une antenne d'engagement fixe de forme oblongue montée sur l'avant de la station d'acquisition. Cette antenne opère dans une plus large bande de fréquence dite "J" de 14,5 GHz. Le suivi opérationnel des cibles est effectif jusqu'à une distance de 20 km.
- deux petites antennes également de forme oblongues, montées de part et d'autre de l'antenne d'engagement. Ces antennes sont réservées au suivi des missiles sur bande de fréquence "J".
- deux antennes de liaison montantes travaillant sur bande "I" permettant le suivi immédiat (faisceau de tracking) des missiles juste après leur lancement.
Ces deux antennes sont montées sous les deux précédentes.
- deux petites antennes blanches, soit une par pod de lancement, dédiées aux liaisons montantes des missiles.

Le double système d'acquisition des Osa-AK et Osa-AKM qui porte sur l'aspect, la vitesse, la maniabilité et la signature radar de la cible, autorise le lancement et le guidage simultané de deux missiles contre un même objectif suivant un taux de probabilité de destruction de l'ordre de 0,35 à 0,85 et 0,55 à 0,85 respectivement. Parce que deux missiles fonctionnant sur un système de suivi travaillant sur des bandes de fréquences différentes, ceci complique par conséquent les moyens et procédures de brouillages électroniques. L'installation électronique est complété d'un dispositif optronique de trajectographie dit EO/LLLTV. Ce système, de forme tubulaire et monté directement au-dessus de l'antenne d'engagement, permet de suivre en mode visuel les missiles si ces derniers ne pouvaient plus être guidés par la station radar (brouillages / contre-mesures électroniques).

Néanmoins, sur le plan opérationnel, si ce matériel est parfaitement autonome, il peut être combiné et bénéficier du système d'acquisition / surveillance à très longue distance 1-S91 (code OTAN : P-40 "Long range") (produit au 1/35ème par Panzershop).

La portée maximale d'engagement des missiles de la version initiale du 9K33 se situe entre 2 et 9 km pour une altitude pratique de l'ordre de 50 à 5.000 m. Le missile de troisième génération désigné 9M33M2 voit sa portée sensiblement étendue de 1,5 à 10 km pour une altitude pratique d'engagement de 25 à 5.000 m. Dans sa version la plus récente, le missile 9M33M3 améliore davantage le plafond d'engagement, de 10 à 13.000 m. A noter que ce dernier est capable d'aller au-delà de ces 13.000 m, une distance en fait limitée par la portée opérationnelle des radars de suivi.

Le Osa-AK est toujours en service suivant des variantes valorisées désignées 9K33M, M1 et M2 (modernisation du lanceur 9P35M, M1 et M2 et des missiles 9M33, 9M33M1, 9M33M2, 9M33M3 et 9A33BM3).
Les variantes connues :
9K33 "Osa" (SA-8A "Gecko"). Développement commencé en 1960 et introduit à partir de 1971-1972 avec quatre missiles 9M33 par TELAR disposant d'une portée pratique maximale de 12 km.
9K33M "Osa-M" (SA-N-4 "Gecko"). Introduit en 1972, version navalisée du système avec deux missiles 9M33M montés sur lanceur rotatif rétractable Zif-122.
9K33M2 "Osa-AK"(SA-8B "Gecko Mod-0"). Introduit en 1975, nouveaux pods de 2 x 3 conteneurs-lanceurs de missiles.
9K33M3 "Osa-AKM"(SA-8B "Gecko Mod-1"). Introduit en 1980 ave portée maximale de 15 km et altitude maximale de 12 km. Le complexe OSA-AKM inclu une antenne de reconnaissance IFF.
Saman et Saman-M (Développement du système l'OSA/OSA-M en drones-cibles, utilisés pour évaluation et formation des personnels de défense aérienne.

Specifications générales (OSA-AKM) :
Châssis : 6x6 BAZ-5937 non blindé / amphibie
Poids : 17,5 tonnes
Longueur totale HT : 9,14 m
largeur totale HT : 2,75 m
Hauteur totale HT : 4,20 m (radar replié)
Personnels : 5
Armament principal : 6 x missiles 9M33 / 9M33M1 / 9M33M2 / 9M33M3
Motorisation : 1 x D20K300 diesel
Distance maximale franchissable : 500 km
Vitesse sur route / eau : 80 / 8 km/h

Les principaux utilisateurs du complex Osa-AK : Osa-AKM sont l'URSS (elle céda un certain nombre d'exemplaires aux nouvelles république indépendantes comme l'Arménie, le Turkmenistan, etc.), la RDA, la Pologne, la Grèce (ex-RDA), la Pologne, la Tchécoslovaquie (la république tchéque les retira du service en 2006), la Syrie, l'Équateur, la Lybie et l'Irak qui les déploya en 1991. Le complexe Osa et variantes fut utilisé durant les conflits suivant : Liban (1982), Angola (1975), Golfe Persique (1991) et Libye (2011).

Pour finir cette première partie, la version reproduite par Tankmania correspond en fait à un Osa-AK dit "mod.0" (voir "mod.1" ...).

A suivre en images ...

nicolas couderc
-
-

Messages : 1307
Date d'inscription : 18/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Complexe antiaérien 9K33 "OSA-AK", Tankmania, ref.35-002, 1/35ème

Message  Jacques le Lun 29 Aoû 2011 - 15:05

Celui-là, ça fait un moment qu'il me fait saliver... J'ai hâte de voir les pièces en détail... tirelalangue tirelalangue tirelalangue ...


@+
avatar
Jacques
Webmaster.
Webmaster.

Messages : 9154
Date d'inscription : 06/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Complexe antiaérien 9K33 "OSA-AK", Tankmania, ref.35-002, 1/35ème

Message  nicolas couderc le Lun 29 Aoû 2011 - 21:12

Suite et fin en image comme prévu ...

La superstructure de la caisse :










La base de la station radar (une pièce dont la complexité pourrait faire pâlir quelques mouleurs professionnels tant celle-ci est tourmentée) :




Accastillage, radars, roue, suspension et missiles :








Notice et divers :




Les plus :
- un emballage cartonné sobre et sans fioritures.
- le prix modique de seulement 169$ (commission et frais de port non inclus) malgré la taille conséquente du véhicule (environ 30 cm de long)
- un moulage classique qui n'est pas sans rappeler ceux que l'on peut observer chez certaines production venues de République tchèque ou de Roumanie. Néanmoins, au vue de certaines pièces particulièrement tourmentées parce que présentant une importante contre-dépouille, le type de moulage pourrait presque s'apparenter à de la haute voltige ...
- malgré une grande longueur, la superstructure de la caisse est particulièrement rigide (3-5 mm d'épaisseur). Le poids de la résine étant, il faudra impérativement renforcer les axes de transmissions, au moins celles des extrémités, afin de disposer d'une bonne assise et d'une bonne tenue dans le temps.

Les moins :
- un autre modèle qui n'est pas spécialement recommandé au maquettiste débutant dans le domaine de la résine. Il est d'ailleurs précisé (comme pour Panzershop) que ce type de produit s'adresse avant tout à des personnes ayant une certaine maîtrise de la matière (je confirme pour avoir les 2K11 Krug et station radar 1-S32 de la même marque).
- la notice est relativement succincte. Aucune photo du véhicule de référence qui serait susceptible d'aider à détailler plus en avant la maquette. Seul recours : internet. Mais là encore, il faudra opérer un habile et sérieux tri dans la masse de photos et documents disponibles, les différentes versions opérationnelles répondant souvent à une même désignation. Hors, pas moins de cinq versions de l'Osa-AK / AKM devraient normalement être répertoriées et identifiées comme telle. La plus proche version pouvant s’accommoder de la maquette pourrait être le Osa-AKM (mod.0 ou mod.1).
- la disponibilité auprès des distributeurs habituels est quasi inexistante. Hobby Easy qui est alors le seul revendeur connu, ne dispose que de quelques exemplaires, l'approvisionnement étant des plus aléatoire et pour un prix quasi identique. Il sera par conséquent plus simple de commander directement auprès de la marque (www.tank-mania.com).

Voilà en gros ce que l'on dire d'un matériel très particulier qui reste encore de nos jour, toujours hors normes ...

nicolas couderc
-
-

Messages : 1307
Date d'inscription : 18/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Complexe antiaérien 9K33 "OSA-AK", Tankmania, ref.35-002, 1/35ème

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum