Char Saint-Chamond (deuxième type, toit pentu). SPARTA, 1/35, ref T3504. Résine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Char Saint-Chamond (deuxième type, toit pentu). SPARTA, 1/35, ref T3504. Résine.

Message  Jacques le Lun 19 Sep - 1:14

Voici donc une revue de ce kit qui faisait tant défaut aux amateurs de chars français à l’échelle du 1/35e. Rappelons que ce modèle existe, ou existait, au 1/72e chez JMGT (toit plat et toit pentu) et chez Gasoline au 1/48e (toit pentu avec 75 Mle 1897 et clocheton pilote). N’oublions pas également que ce kit a existé au 1/35e chez Commander Models, mais je ne l’ai jamais vu… Enfin, pour mémoire, citons son existence au 1/50e chez Frappel, un petit artisan qui le proposait en photodécoupe, il était du reste disponible sur commande au 1/35e à un prix astronomique (plus de 2500 francs dans les années 90 de mémoire). J’ai pu une fois voir un kit Frappel au 1/50e de ce char, c’était un régal pour les yeux… De la dentelle de photodécoupe…

Maintenant, que dire de cette dernière nouveauté SPARTA, artisan allemand qui reste un des rares à s’aventurer dans le domaine du blindé de la première guerre mondiale ?… Et bien, il est assez délicat de se prononcer tout en restant parfaitement objectif… Globalement, à quoi a-t-on affaire ?... Nous sommes face à un kit de Saint-Chamond, oui, certes, mais à la configuration pour le moins curieuse… Le choix du toit pentu indique d’emblée que nous sommes en présence du deuxième type de Saint-Chamond… De fait, penchons nous un peu et succinctement sur les différentes variantes de ce char en version toit pentu en se référant à la documentation disponible, mais surtout à l’iconographie existante, qui reste le seul moyen de corroborer ou pas les plans publiés de ci de là… Rapidement, il se dégage qu’il existe les quatre variantes suivantes de Saint-Chamond à toit pentu, on peut bien entendu chipoter à l’extrême par de menus détails, mais bon, dans le global, ça donne quand même ça :
- Toit pentu, canon de 75 Saint-Chamond, sans clocheton pilote, chenilles étroites (identiques à celles des toits plats et en outre souvent avec un profil différent) ;
- Toit pentu, canon de 75 Saint-Chamond, avec clocheton pilote, chenilles larges ;
- Toit pentu, canon de 75 Mle 1897, sans clocheton pilote, chenilles larges ;
- Toit pentu, canon de 75 Mle 1897, avec clocheton pilote, chenilles larges.

Le kit SPARTA est sous la configuration suivante : toit pentu, canon de 75 Saint-Chamond, sans clocheton pilote, chenilles larges… Conclusion : soit il y a un « truc en trop » (les chenilles larges en l’occurrence), soit il y a « un truc en moins » (le clocheton pilote, ou le canon du type 75 Mle 1897)… Afin de rester plausible avec la réalité des variantes ayant réellement existées, il convient donc de rajouter le clocheton, car à mon sens, changer le canon reviendrait à un gros travail de chirurgie sur la face avant du char, en effet, le tube de 75 Mle 1897 et sa glissière ont une forme très caractéristique, de fait la sortie du canon vers l’extérieur s’effectue à travers une ouverture tout aussi particulière. En outre, changer le canon par un 75 Mle 1897 obligerait le monteur à se procurer un canon idoine, soit auprès de TOM/RPM pour de l’injecté (un kit assez pauvre au niveau détail), soit le parfait canon de 75 Mle 1897 auprès de l’artisan français DES Kit (mais vu le prix, ça calme un peu…)… Faire un clocheton pilote en scratch est une solution plus simple (ce ne sont jamais que des pièces plates, facilement réalisables en carte plastique)… Bien sûr, ces remarques s’appuient sur les photos connues des engins réels, si demain on me sort LA photo qui donne raison à SPARTA, alors ce sera tant mieux… Le cliché N° 67/79 visible sur le site "chars français" à la partie dédiée aux chars Saint-Chamond pourrait faire l'affaire mais elle est trompeuse, le char ayant subit une explosion suite à un combat, il ne peut donc s'agir d'un Saint-Chamond sous la configuration proposée par SPARTA, car aucun Saint-Chamond toit pentu n'est parti au combat sans clocheton (il fallut attendre près de 7 mois pour qu'ils en soient tous dotés)...

Un petit film visible sur You-Tube, et ci dessous, montre à la 10e seconde (le premier Saint-Chamond visible en mouvement en fait) un Saint-Chamond tel que SPARTA a conçu son kit, sauf que je suis pratiquement sûr que ce soit un modèle à chenilles étroites...



Le kit en lui-même se décompose en 49 pièces seulement… C’est peu en effet. La qualité du moulage a des hauts et des bas, mais rien de bien insurmontable… J’ai noté tout de même de biens grosses boulettes, dont une assez conséquente : le capot de ventilation blindé sur le toit, en effet celui-ci ne doit absolument pas reposer à même le toit, il y a un écart. Dans la configuration présente sur le kit, cette partie est en contact avec le toit proprement dit. Autant dire que refaire cette partie ne va pas être une petite balade de santé, en effet, toute la caisse du kit SPARTA est moulé d’un seul tenant, et en outre dans une résine très épaisse… Bref, ce sera très difficile. Je réfléchi actuellement à une astuce afin de simplifier la tâche, mais cela me semble bien compromis… Autre erreur, le tuyau d’échappement. Celui-ci prend un chemin qui à mon sens n’est pas du tout fidèle à la réalité en plus d’être d'une section rachitique. En revanche, il suit au millimètre près celui des plans publiés dans le livre AJ-Press consacré aux chars Schneider et Saint-Chamond… Et voilà bien l’erreur… Ces plans sont certes très beaux, mais ils ne sont pas à 100% fidèles… Le concepteur du master s’en est sans doute trop fié, ce qui explique les nombreuses erreurs. Ce concepteur aurait du choisir de réaliser le modèle actuellement visible à Saumur, les photoscopes ne manquent pas sur le Web, avec le plan idoine, le résultat aurait été tout autre…

Les mitrailleuses Hotchkiss Mle 14, au nombre de quatre sont assez mal moulées (tordues pour la plupart) et sous-dimensionnées… Là aussi, il faudra les remplacer, par des Heller (groupe mitrailleur), mais ce sera encore un échange coûteux, car il faudra quatre boites, à moins de mouler un exemplaire et de le dupliquer… Il est vrai que toute l’arme n’est pas nécessaire, le kit SPARTA n’offrant aucun détail intérieur… Il existe aussi chez Calibre 35 la référence 35 058 proposant deux mitrailleuses Hotchkiss "nues"... Elles sont assez jolies, livrées par deux dans la pochette, mais assez coûteuses...

Autre détail manquant, le « logo » des Forges et Aciéries de Marine d’Homécourt (FAMH) présent à l’arrière gauche de tous les Saint-Chamond (dans le sens de marche). Il s’agit d’une étoile où figurent une ancre de marine, une bombarde et quelques menus détails… C’est assez « ennuyeux », ce « logo » étant plus que visible, le vrai mesurant dans les 30-40 centimètres… L'absence de ce logo est une nouvelle preuve que les plans publiés dans le livre AJ-Press ont été utilisés, car aucun de ceux-ci ne montre ce logo, on ne le retrouve que sur les profils couleurs...

Les chenilles sont constituées de deux demi-tronçons par côté. Elles sont moulées sur des carottes de moulage énormes, sans doute afin de se garantir contre d’éventuelles déformations… Si l’intention est louable, il ne faut pas démouler trop tôt non plus ! Sur le kit en ma possession, elles sont toutes déformées, et c’est sans compter sur les bulles qui gâchent encore plus le portrait…

La notice est très succincte (une feuille format A4 photocopiée d’un seul côté), peu explicite et n’offrant aucune info quant aux décos fournies sur la petite planche de décals présente dans la boite (un bon point cependant, les artisans en fournissant sont assez rares…)… Il faudra donc se référer à la documentation existante… Enfin, sur cette notice, il est fait mention également du Schneider CA, là on doit friser le grand n'importe quoi... Shocked

En conclusion, il s’agit d’un kit correct, sans plus, qui a cependant le mérite de combler le vide sidérale des chars français à l’échelle 1/35e en particulier, et celui du premier conflit mondial en général… Espérons que SPARTA ne s’arrêtera pas en si bon chemin et qu’il nous proposera une version à canon de 75 Mle 1897 avec clocheton pilote (ce qui à priori devait être le cas avant que la marque ne commercialise la version analysée ci-dessus…)…

Je préconise ce kit à des monteurs ayant déjà une expérience des kits résine « olé-olé »…

Prix : entre 100 et 110€.


Place aux photos...

1/. Boxart:


La boite en carton montre un modèle monté peint de belle qualité... La boite est sur-dimensionnée pour le kit, on pourrait mettre trois kits complets à l'intérieur...



2/. Notice:


Au format A4, imprimée que d'un seul côté... Aucune mention ou information quant aux décorations possibles avec la planche de décals fournie... Dommage, ça fait "léger". Ceux qui connaissent les kits SPARTA devraient s'attendre à mieux. J'ai l'A7V de la marque et là, c'est autre chose (papier glacé et couleurs, etc.)... Bref, un petit arrière goût "de vite fait, mal fait"... On note la mention de "Schneider" sur la notice, "hors sujet" bien entendu...




3/. Décals:


Bien sûr, aucun "gribouillis" ne sont visibles sur la planche réelle...



4/. Les pièces:












Quelques vues de la coque supérieure. Cette pièce moulée d'un seul tenant constitue le corps du kit, toutes les autres pièces viendront s'y greffer...



Le châssis/porte train de roulement.









Les pièces constituant le train de roulement, les chenilles, l'armement et les divers accessoires...





Le canon de 75 Saint-Chamond... L'interprétation faite par SPARTA est assez loin de la réalité, il va falloir reprendre beaucoup de chose...



Les mitrailleuses, franchement ratées...



5/. Les "gros soucis":

a) Le capot de toit:



Ce capot ne touche pas le toit proprement dit (comme malheureusement la partie encadrée en rouge le démontre), il y a un espace assez important dans le réalité... Refaire cette partie sera un travail énorme, l'épaisseur de la résine est très importante à cet endroit... De la très grosse chirurgie en perspective...



b) L'absence de logo:


No comment, nous sommes en présence du cas typique d'une mauvaise étude préalable avant la conception d'un master...


c) La face avant:



La partie cerclée en jaune montre une belle retassure, la partie encadrée en noir montre un découpage sujette à caution, j'ai le sentiment que l'on a un peu mélangé les versions à cet endroit...



d) Des bulles, des bulles et encore des bulles...











@+

_________________
"Et decus, et robur"

http://maquette-garden.forumactif.com/forum.htm

http://kitmaquettes.forum-actif.eu/forum.htm

http://tracks.forumactif.com/forum

Jacques
Webmaster.
Webmaster.

Messages: 7706
Date d'inscription: 06/06/2010
Age: 43

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum